Max Daumin Max Daumin

📦 Livraison offerte à partir de 45 € d’achat pour les envois en France 🎁

plantes
Les épices de feu : Pourquoi ca pique?

Articles par Max Daumin

Les épices de feu : Pourquoi ca pique?

Parmi toutes les épices que l’on trouve dans le monde entier, une minorité apporte une sensation de piquant plus ou moins intense selon l’épice. Ces épices qui apportent chaleur et piquant peuvent être classées dans ce que l’on nomme les épices de feu. On y trouvera bien sur les poivres, les piments mais aussi le gingembre, la moutarde, le wasabi pour les plus connues.

Etonnamment cette famille représente une minorité d’épices. On compte environ 4 à 500 produits utilisés comme épice dans le monde, seules quelques-unes apportent du feu. Mais cette minorité de par sa caractéristique inoubliable d’une part et le fait qu’elles soient utilisées fréquemment et dans le monde entier font qu’elle prennent inévitablement une place importante dans la cuisine. Au risque même d’apporter une certaine confusion entre pimenté et épicé ! (cf article Epicé ou Pimenté?)

 

Mais alors pourquoi ca pique ?

Poivre et piperine

Le poivre ou plutôt les poivres du genre piper contiennent tous une molécule responsable de la chaleur dégagée en bouche : la piperine. Découverte en 1819 par le physicien-chimiste Hans Christian Ørsted, on la trouve dans tous ces poivres mais curieusement aussi dans un champignon : le Bolet poivré ou Chalciporus piperatus. Ce cèpe ne présente pas beaucoup d’intérêt à être mangé comme un cèpe de Bordeaux, son taux de piperine étant très élevé. Ce serait comme de prendre une cuillère à soupe de poivre en grains. Il peut cependant être cueilli afin d’être séché, réduit en poudre pour servir de condiment poivré, voire un succédané si vous manquez de poivre !

La pipérine, concentrée dans le noyau du grain de poivre, se mesure sur l’échelle de Scoville (cf article Echelle de Scoville). La piperine pure a un taux de 100000 comparé au taux de 16 000 000 000 de la capsaïcine pure présente dans le piment.

Piment et capsaïcine

Le piment est l’épice la plus consommée au monde. On le trouve sur tous les continents. Originaire de l’Amérique centrale il a ensuite suivi une route particulière passant par le Portugal, l’Inde et l’Asie ensuite, puis l’Europe avant de revenir en Amérique (Nord et Sud). (article Le long voyage du piment)

Le piquant est provoqué par un alcaloïde : la capsaïcine. Concentré entre 0,1 et 1,5% dans les piments, selon la variété, elle provoque une sensation de piquant lorsqu’elle rentre en contact avec les muqueuses de la bouche.

Il a d’ailleurs été prouvé que l’on s’habitue au piment pour des raisons physiologiques. Le responsable est le récepteur de cette sensation, le TRPV1 qui, par accoutumance, se désinhibe. Ce qui explique la vision des enfants au Mexique mangeant régulièrement des piments par exemple. Quand on pense à l’Asie, leur cuisine souvent pimentée leur est tout à fait supportable et fort appréciée ! Alors ne désespérez pas si vous ne supportez pas beaucoup le piment, il suffit d’en manger souvent…

Enfin la capsaïcine est liposoluble, elle se dissout uniquement dans les corps gras. Ainsi si un piment vous irrite, alors ne prenez absolument pas un verre d’eau mais un verre de lait, ou un yaourt ou du fromage !

Gingembre et Shogaol & Gingerol

Le gingembre fait partie également des épices de feu, il apporte de la chaleur avec une sensation légèrement poivrée. Le responsable ou plutôt les responsables sont deux composés le shogaol et le gingerol. Le premier dérive du Japonais (生姜、shōga) qui signifie tout simplement gingembre. Ce composé sur l’échelle de scoville a un taux de 160 000 comparé au taux de 16 000 000 000 de la capsaïcine pure. Il est responsable majoritairement de la notion de chaleur dégagée par le gingembre. Il est ensuite appuyé par le second composé le gingerol, proche chimiquement de la capsaïcine.

Wasabi, Moutarde, Raifort et Sinigrine & Isothiocyanate d'allyle

Autre famille dans laquelle on retrouve une sensation de piquant : celles des  Brassicacées. On retrouve la moutarde, le wasabi et le raifort.

La sinigrine provoque la sensation de piquant. Quant à l’Isothiocyanate d'allyle il provoque à la fois la sensation de piquant et la sensation de la moutarde « qui monte au nez ». L’effet arrive dans un second temps, la molécule se volatilise dans la bouche, passe par la gorge et se retrouve dans le nez. Elle stimule des neurones récepteurs du toucher ce qui donne cette sensation particulière.

Lors du broyage des graines de moutarde, on mélange ainsi deux molécules la sinigrine et la myrosinase. Cette dernière permet le découpage de la sinigrine par les molécules d’eau. Il en résulte un nouveau composé : l’Isothiocyanate d'allyle. Ce qui explique ainsi que les graines de moutarde ne peuvent piquer intensément que si elles sont broyées finement. Plus la mouture est fine, plus la moutarde sera forte. D’où les moutardes à « l’ancienne » ou les grains ne sont pas complétement broyés et sont peu piquantes.

Il est intéressant ici de noter un mécanisme de défense de la nature : la moutarde se protégeant des prédateurs désireux de goûter ces graines !

Zanthoxlyum et Alpha sanshool & Alpha hydroxy sanshool

Enfin dernière famille on le retrouve une sensation plus de chaleur que de piquant : les Zanthoxylum. (Poivre Timur, Poivre des Cimes, Poivre Sichuan, Poivre Sansho pour les plus connus). La sensation provoquée n’est pas tout à fait une sensation de piquant mais plus une sensation de pseudo-chaleur accompagnée par un phénomène de paresthésie (anesthésie de la bouche). Les deux composés (dont le nom dérive du Zanthoxylum Japonais, Sansho) Alpha sanshool & Alpha hydroxy sanshool en sont les responsables.

 

Voici sur l’échelle de Scoville la force des éléments chimiques sus-cités. La chimie pourrait ainsi vous éclairer sur le choix de la puissance et la force des épices de feu que vous souhaiteriez utiliser dans votre cuisine.


Bonne journée,
Max Daumin

En apprendre plus sur nos épices

Articles dans la catégorie: Articles par Max Daumin

L’histoire du poivre, ou comment ce commerce façonna le monde.

Articles par Max Daumin

Lire l'article

Le long voyage du piment

Articles par Max Daumin

Lire l'article

Epicé ou pimenté?

Articles par Max Daumin

Lire l'article