Poivre sauvage de la Likouala
Poivre sauvage de la Likouala
Précédent keyboard_arrow_left
Suivant keyboard_arrow_right
Poivre sauvage de la Likouala
Poivre sauvage de la Likouala

Poivre sauvage de la Likouala

7,96 €
Livré sous 5 jours

Conditionnement

Le Poivre de la Likouala est au Congo ce que le Voatsiperifery est à Madagascar. C’est un poivre sauvage et remarquable. Il est cueilli à l’état sauvage développant une complexité aromatique étonnante. Il vous propose une saveur épicée, anisée presque mentholée avec des notes de thym et fenouil pour laisser une sensation de fraicheur à la dégustation. C’est un poivre plus doux que le poivre noir.

Ce poivre appelé parfois « poivre des Gorilles ou Ashanti » est cueilli par la population autochtone Baaka du village de Mobangui dans le département de la Likouala, c’est une des dernières tribus « chasseurs cuilleurs » du bassin du Congo.

  • Poids net : 55g
  • Usage : Poissons, fruits de mer, viandes, légumes, fruits rouges, viandes rouges, volailles, porc

Histoire

Parfums & plante

La Likouala, d’où provient ce poivre sauvage, est un département de la République du Congo faisant partie du deuxième poumon après l’Amazonie, source majeure d’oxygène et d’eau. Ce poivre pousse naturellement dans la forêt, sous forme de lianes s’agrippant aux arbres. Les gorilles et les serpents font partie intégrante des cueillettes qui peuvent s’avérer dangereuses. Avant d’effectuer une récolte, la population autochtone Baaka utilise des mangoustans (fruits) qu’ils dispersent un peu partout afin d’éloigner les gorilles, plus attirés par les fruits que par les humains.

La période de floraison commence à partir de la fin du mois mars jusqu'au début du mois de juillet la récolte du poivre noir en grains mature commence à partir de la deuxième semaine du mois d'août

Bien qu’ayant accès à la technologie des téléphones portables, les Baakas sont une des dernières tribus « chasseurs-cueilleurs » du Congo. Ce poivre nous est cueilli directement par le peuple Baka, autochtones aux forêts du Likouala au Congo, plus spécifiquement le village de Mobangui. C'est un des derniers peuples de chasseurs cueilleurs de la région et avec l'ONG Terre d'écoles, nous avons pu obtenir une source directement auprès d'eux, afin de financer certains de leurs besoins, en échange d'une partie de cette petite merveille de la nature qu'ils cueillent pour eux-mêmes.

Poivre sauvage de la Likouala Max Daumin - Histoire
Poivre sauvage de la Likouala Max Daumin - Bienfaits

Bienfaits

Cuisine et vertu

Le poivre de la Likouala est un poivre qui peut s’utiliser partout en cuisine. Contrairement au poivre noir, il supporte très bien la cuisson et ses arômes ne sont pas altérés par celle-ci.

Vous pouvez l’utiliser ainsi dans les plats mijotés mais aussi comme un poivre de de service. Il se mariera très bien avec les produits de la mer, accompagnera volontiers les légumes, féculents et viandes.

Origines

Un long voyage

Les Baakas que l’on appelait autrefois Pygmées, vivent et chassent dans les forêts depuis environ 5 000 ans au sud-est du Cameroun, au nord de la République du Congo, au nord du Gabon et au sud-ouest de la République centrafricaine.

Ils se retrouvent de plus en plus sans abri à cause de l'abattage des arbres et de la destruction des forêts. Les forêts tropicales habitées par les pygmées s'épuisent rapidement en raison de la production de bois et de l'exploitation minière. Attirés de plus en plus par la ville, le peuple Baaka subsiste encore néanmoins grâce aux ressources de la forêt qu’on leur laisse de disponible.

Poivre sauvage de la Likouala Max Daumin - Origines
Chargement...